Comment poser du pavage écologique?

Partager

Les autorités nous poussent de plus en plus à collecter l’eau de pluie pour la réutiliser sur notre terrain ou la laisser pénétrer dans le sol. Cette consigne est simple à formuler. Mais comment s’y prendre en pratique ? Marlux vous met sur la bonne voie !

Tout d’abord, vous devez savoir que Marlux propose deux types de pavage écologique : les pavés poreuses, et les pavages drainants, qui laissent l’eau s’infiltrer dans les espaces entre les pavés. Ces deux types de pavés laissent l’eau de pluie s’infiltrer dans le sol. Comme leur nom l’indiquent, les pierres poreuses sont perméables à l’eau, qui peut facilement pénétrer dans le sol en traversant la pierre. Pour leur part, les pavages drainants laissant l’eau s’infiltrer dans le sol à travers les joints, c’est-à-dire le long des pierres.

Si les fondations sont installées correctement, l’eau est même retenue temporairement pour être lentement drainée vers le sous-sol. Ce système soulage le réseau d’égouttage et maintient votre nappe d’eau souterraine.

1. Mon substrat est-il suffisamment perméable à l’eau ?

Pour un effet optimal du pavage écologique, il est bien entendu important que le substrat soit suffisamment perméable à l’eau. Par exemple, un sol argileux pourrait réduire l’effet du pavage en empêchant l’eau de s’infiltrer dans le substrat. Votre substrat doit donc être suffisamment drainant lui aussi.

Comment savoir si votre substrat est suffisamment drainant ? Vous pouvez faire le test en un rien de temps en suivant ces quelques étapes simples :

  • Creusez un trou de 30 x 30 cm sur 30 cm de profondeur à quelques endroits représentatifs dans la zone dans laquelle vous voulez poser les pavés perméables à l'eau.
  • Remplissez le trou d’eau à ras bord et laissez l’eau pénétrer dans le sol (selon la surface, il faudra jusqu’à quelques heures).
  • Une fois toute l’eau infiltrée dans le sol, remplissez à nouveau le trou avec de l’eau à ras bord. Cette fois, mesurez le temps qu’il faut à l’eau pour pénétrer complètement dans le sol. Consultez ensuite le tableau ci-dessous pour connaître le degré de perméabilité de votre sol.

Temps de pénétration mesuré

Perméabilité

Un pavage écologique est-il possible ?

Moins de 30 secondes

Excellent

Oui

Entre 30 secondes et 13 minutes

Bon

Oui

Entre 13 minutes et 11 heures

Suffisant

Oui

Plus de 11 heures

Faible

Non

2. Pose d’un pavage perméable à l’eau

Les pavés en béton perméables à l’eau sont fabriqués avec un béton poreux. Cette consistance permet à l’eau de passer à travers le matériau des pierres.

La capacité d’infiltration moyenne est d’au moins 5,4 x 10-5 m/s. Cependant, avec leur composition en béton poreux, ces pierres ne peuvent pas supporter une charge aussi lourde que des pavés classiques. De ce fait, vous ne pouvez pas les utiliser pour des surfaces devant supporter des charges importantes. Les manœuvres intensives sur les voies d’accès ou les places de stationnement pourraient endommager la surface.

Contrairement aux pavages drainants, les pavés poreux forment une surface continue, ce qui améliore l’accessibilité. C’est donc une solution idéale pour les sentiers.

A.    FONDATION ET CONTREBUTAGE

  • Creusez jusqu’à un sous-sol bien stabilisé pour former un lit de pose d’une profondeur minimale de 51 cm.  
  • Recouvrez le lit de pose d’une membrane perméable à l’eau (géotextile ou anti-racines).
  • Sur ce géotextile, commencez par la sous-fondation avec la fraction la plus grossière : les gravats de béton concassé de 20/32. Répartissez uniformément les gravats sur la surface, en couche de 20 cm. Stabilisez la couche en la faisant vibrer légèrement avec une plaque vibrante. (Si vous avez dû creuser un lit de pose plus profond que 51 cm, pour des raisons de la stabilité par exemple, ajoutez la première couche jusqu’à - 31 cm).
  • Pour la deuxième couche de sous-fondation, procédez de la même manière. Mais optez cette fois pour des gravats de béton concassé de 6/20. Remplissez jusqu’à 20 cm sous la surface, répartissez uniformément et faites vibrer légèrement la couche.
  • Installez maintenant le contrebutage comme décrit dans « Pose des pavés », puis reconstituez la couche de fondation à la hauteur de ce contrebutage.

B.    COUCHE DE POSE ET PAVÉS

  • Après avoir posé la sous-fondation, posez une nouvelle membrane perméable à l’eau (géotextile ou toile anti-racines). Cette membrane évitera que la couche de pose soit emportée dans la sous-fondation.
  • Déposez sur la membrane la couche de pose. Appliquez une couche uniforme de pierre calcaire ou de porphyre 2/4 et étalez-la sur une épaisseur de 3 cm.
  • Vous êtes maintenant prêt à poser les pavés. Procédez comme décrit dans « Pose des pavés ».
  • ATTENTION : 
    • Les pavés doivent être posés avec une inclinaison. Vous éviterez ainsi que l’eau s’écoule jusqu’à la maison en cas de précipitations extrêmes.
    • Munissez votre plaque vibrante d’un tapis en caoutchouc pour éviter d’endommager les pavés.

C.    JOINTOIEMENT

  • Ne remplissez jamais les joints avec un matériau de moins de 0,5 mm. Un matériau plus fin boucherait les petits canaux dans les pavés. Nous recommandons à cet effet un porphyre de 0,5/2.

3. Pose d’un pavage drainant

Les pavés en béton drainants sont munis de larges écarteurs sur les côtés. Ils permettent d’obtenir des joints larges après la pose. Le long de ces joints, l’eau est drainée vers la fondation et le sous-sol. Avec ce type de pavés en béton, les joints constituent au moins 10 % de votre surface. Le choix du matériau de jonction est donc très important pour que le coefficient de perméabilité du pavage soit d’au moins 5,4 x 10-4 m/s.

Les pavés en béton drainants sont fabriqués avec la même composition de béton que les pavés en béton classiques et peuvent donc supporter la même charge. Pour les surfaces recevant de lourdes charges comme les entrées et les parkings, il est donc conseillé de poser un pavage drainant plutôtquedes pierres perméables à l’eau.

Pour la pose du pavage drainant, procédez de la même manière que pour le pavage perméable à l’eau. Seul le remplissage des joints est différent. Comme un pavage drainant doit laisser l’eau s’écouler, il est important de choisir un matériau adapté. Nous recommandons à cet effet un granulat de 2/4. Il peut s’agir de pierre calcaire, de porphyre ou de granulats ornementaux.

Remarque : Les dalles à gazon peuvent aussi être utilisées comme pavage écologique, à condition de les poser sur une structure perméable comme indiqué ci-dessus et de remplir les ouvertures avec du gravier concassé (2/4).